TRAVERSER L’ENFER ET CROIRE ENCORE AU PARADIS - L’AFFAIRE DES SÉQUESTRÉES DE CLEVELAND

MICHELLE KNIGHT

« J’ai été enchaînée, affamée, battue, violée, pourtant ce monstre n’a pas totalement broyé mon esprit. Je n’ai jamais cessé de croire en la vie… »

 

Le 6 mai 2013, le monde entier bascule dans l’horreur en découvrant l’affaire des séquestrées de Cleveland. Première des trois victimes d’Ariel Castro, Michelle Knight raconte ses onze années de calvaire.

En captivité, elle a subi toutes les humiliations dans des conditions inhumaines. Mais le pire dans ce cauchemar éveillé est que ses proches n’ont rien fait pour la retrouver. Elle n’a même jamais été déclarée disparue…

Preuve vivante que l’on peut survivre à l’impensable, Michelle Knight a tenu bon. Par amour pour son fils. Par croyance en des jours meilleurs. Aujourd’hui, elle écrit ce livre pour donner de l’espoir à ceux qui souffrent en silence.

BabelioNote moyenne : 4.1/5.

MICHELLE KNIGHT

Première des trois victimes du tortionnaire Ariel Castro dans l’affaire des « séquestrées de Cleveland », Michelle Knight, 32 ans, a survécu à onze années d’enfer. Un an après sa libération, le 6 mai 2013, elle nous livre pour la première fois son témoignage.

BIBLIOGRAPHIE

Chargement...
Chargement de la liste
Traverser l’enfer et croire encore au paradis - L’affaire des séquestrées de Cleveland
  • Traverser l’enfer et croire encore au paradis - L’affaire des séquestrées de Cleveland
  • Traverser l’enfer et croire encore au paradis - L’affaire des séquestrées de Cleveland
  • Michelle Knight
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • « J’ai été enchaînée, affamée, battue, violée, pourtant ce monstre n’a pas totalement broyé mon esprit. Je n’ai jamais cessé de croire en la vie… »   Le 6 mai 2013, le monde entier bascule dans l’horreur en découvrant l’affaire des séquestrées de Cleveland. Première des trois victimes d’Ariel Castro, Michelle Knight raconte ses onze [...]

VOUS AIMEREZ AUSSI

L'homme le plus heureux du monde
  • L'homme le plus heureux du monde
  • L'homme le plus heureux du monde
  • EDDIE JAKU
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • " Votre vie peut être belle si vous choisissez de la rendre belle. C'est vous qui décidez. " Le jeune Eddie Jaku est allemand, et juif. Il est heureux et très fier de son pays. Tout change quand il est brutalement arrêté et déporté dans un camp de concentration, en 1938. Au cours des sept années qui suivent, il est confronté [...]
Nous n'avons pas d'autre choix que de croire
  • Nous n'avons pas d'autre choix que de croire
  • Nous n'avons pas d'autre choix que de croire
  • Marie Laforêt
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • Elle n'avait jamais voulu écrire ses Mémoires... Pourtant, au fil de ce récit, vous suivrez son parcours professionnel insolite, ses maris, ses enfants, et quelques lourds secrets jusqu'ici bien gardés. Mais sa vraie vie n'est pas là. Sa vraie vie, ce sont les civilisations qui ont précédé le Christ et préparé son fulgurant [...]
Survivre dans le tumulte
  • Survivre dans le tumulte
  • Survivre dans le tumulte
  • Patricia Darré
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • Patricia Darré a déjà évoqué dans plusieurs livres les rapports avec l’au-delà que son don de médium lui permet d’entretenir. Qui parmi nous ne s’est jamais écrié : « Je n’ai plus le temps de faire ce que je dois faire ! » ? Nous sommes nombreux à nous plaindre de manquer de temps, pourtant nos journées durent toujours vingt-quatre heures [...]
ÇA NE MARCHERA JAMAIS !
  • ÇA NE MARCHERA JAMAIS !
  • ÇA NE MARCHERA JAMAIS !
  • Marc RANDOLPH
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • La Silicon Valley adore les éclairs de génie, les belles histoires qu’on sert aux journalistes ou aux investisseurs sceptiques… Brian Chesky et Joe Gebbia louent un matelas dans leur appartement de San Francisco pour pouvoir payer leur loyer : Airbnb est né ! Travis Kalanick dépense 800 dollars pour un chauffeur privé lors de la soirée du [...]
Rugby, mon amour
  • Rugby, mon amour
  • Rugby, mon amour
  • Serge Simon
  • TÉMOIGNAGES MÉMOIRES
  • " L'écriture de ce livre s'est imposée avec la crise qui a frappé mon sport, à la suite des décès dramatiques de jeunes joueurs sur le terrain. Les tragédies étaient là, choquantes. Dans ce contexte légitimement dédié à la compassion et à la douleur, l'argumentation était impossible, déplacée. Le rugby apparaissait comme le [...]